Susan Hefuna

Time, trace, truth, silence, 2015

Verre

Autant de mots qui se déclinent en filigranes sur les délicates installations de l’artiste pluridisciplinaire Susan Hefuna.

Ces plaques de verre posées en équilibre, percées à la main de petits trous pour former des lettres, vont au-delà d’une évocation poétique de l’altérité, pour interroger les limites du langage. Poussée dans ses retranchements, la parole est en tension, tout comme la pression des perforations sur ce support fragile qui risque de se briser à tout moment.

L’artiste égypto-allemande a grandi en Egypte avant d’étudier à la Städelschule de Francfort-sur-le-Main. Elle travaille entre Le Caire, Düsseldorf et New York, et connaît bien cette vulnérabilité du langage. C’est celle de l’entre-deux, du ni ici ni là-bas, d’idiomes qu’on ne maîtrise pas, de lieux auxquels on n’appartient pas, d’échecs de communication, de maladresses, de malentendus, de barricades séparant des mondes par d’invisibles écrans.

 

 

Ever, 2015
Courtesy and copyright Susan Hefuna