Detail agenda

Autodafé


Bassin de Palais de Rumine

Installation du collectif ARISTIDE

L’Histoire ne manque pas d’ironie… Initialement prévue en avril dans le cadre du Festival Histoire et Cité, cette installation est une réponse du collectif ARISTIDE à la thématique prévue par le festival : la peur !

Pour l’illustrer, les 3 artistes ont choisi d’aborder l’autodafé, soit cette pratique issue de l’Inquisition et qui, plus largement, entend une destruction radicale dans les flammes. Si les bûchers d’hérétiques ou de sorcières rappellent les heures sombres de l’histoire humaine, les livres et les biens culturels ont de tout temps été supprimés par le feu. Des tablettes sumériennes aux bibliothèques irakiennes, l’autodafé de livres symbolise la destruction massive d’une pensée ou d’une culture.

A l’heure du numérique, le temps n’est plus à l’élimination de livres mais à la surabondance de l’information. Chaque jour les bibliothèques sont confrontées à cette ambivalence entre conservation du patrimoine et acquisition perpétuelle, aussi bien des données physiques que numériques. Cette dichotomie entre suppression et inondation de l’information est au cœur de l’installation, incitant le public à réagir et à se positionner.

Entrée libre

+ d'infos